Devenir sapeur-pompier professionnel ?

Le sapeur-pompier professionnel est un fonctionnaire territorial de la filière incendie-secours, recruté par voie de concours (sapeur ou lieutenant).

Les conditions

  • être ressortissants d’un autre Etat membre de la Communauté européenne
  • jouir de ses droits civiques
  • être en position régulière au regard du code du service national
  • répondre aux conditions d’aptitude physique et médicale exigées
  • absence de condamnation

Les concours

Trois possibilités d’accès à la profession existent:

  • Soit comme sapeur pompier de 1ere classe, avec un diplôme de niveau V, après réussite du concours dont les épreuves et barèmes sont définis dans le décret n°2012-728 du 7 mai 2012;
  • Soit comme lieutenant de 1ere classe, avec un diplôme de niveau III, après réussite du concours dont les épreuves et barèmes sont définis dans le décret 2012-727 du 7 mai 2012;
  • Soit comme capitaine, avec un diplôme au minimum de niveau II (licence), après réussite du concours dont les épreuves et barèmes sont définis dans l’arrêté du 2 août 2001 modifié.

Le recrutement

Les candidats ayant réussi un concours sont inscrits sur liste d’aptitude. Ils doivent alors faire acte de candidature auprès du SDIS07 en adressant une lettre de motivation manuscrite assortie d’un curriculum vitae à l’attention du président du conseil d’administration, suite à l’avis de vacances des postes.

La formation

Une fois recruté, le sapeur est nommé stagiaire pour une durée d’une année, au cours de laquelle il devra suivre et valider une formation d’intégration ( de 4 mois environ) dans une école départementale.

Le lieutenant et le capitaine stagiaire quant à eux doivent suivre une formation d’intégration à l’école nationale supérieure des officiers des sapeurs-pompiers (ENSOSP) à Aix en Provence.

Tout au long de sa carrière, le sapeur-pompier professionnel sera amené à maintenir ses acquis par diverses formations d’actualisation et de perfectionnement. Il aura aussi la possibilité suivant les risques départementaux, à se former et à participer à des équipes spécialisées ( Risques technologiques, sauvetage déblaiement, plongée, cynotechnie, recherche et intervention en milieux périlleux)

Le Saviez-vous ?

Il y a un peu plus de 40 ans que l’engagement des femmes sapeurs-pompiers, notamment professionnelles, a été reconnue par le législateur. Elles représentent aujourd’hui 15 % des effectifs et 4,5 % en ont fait leur métier.

En Ardèche, sur 143 sapeurs-pompiers professionnels, 2% sont des femmes